Cela fait des années que nous disons, avec le Tamtam de BaoBab, notre révolte face à ce qu’on appelle aujourd’hui le sort fait aux “Migrants” (respects à eux !).

C’était en mars 2007, déjà (TamTam 10). On les appelait alors les “Boat People”.
Et on ne sait pas trop bien aujourd’hui ce qui a changé.
Sauf qu’à une Europe désemparée, dépassée par le phénomène, a succédé une Europe de plus en plus cynique, qui n’hésite devant aucun marchandage.
Les « migrants » ne sont plus que de la chair à laisser aux noyades, il sont devenus monnaie d’échange entre administrations en mal d’humanité.

Et on ne serait pas, là, autorisé à dire que c’est dégueulasse ?

Yolande Moreau, la réalisatrice belge a réalisé pour Arte un reportage, tout en retenue, jamais voyeur, sur la situation des migrants de Calais. À voir ci-dessous.

Place aux images.
Bien que fortes, on peut craindre que, suivant le destin des mots, elles ne feront bouger personne.
C’est un désastre.

À consulter aussi, notre TamTam 43